Le Cinemabrut ?

Depuis 2006, le Cinémabrut est l’ambassadeur du film auto-produit.
De plus en plus nombreux du fait de l’accessibilité croissante aux moyens personnels de production, ces films existent, sont de plus en plus qualitatifs, et rien n’est prévu dans le circuit de distribution pour qu’ils puissent trouver leur public.

Le marché du Cinéma est verrouillé ; pas de distributeur sans partenariat avec des chaînes de télévision, pas de subventions CNC sans producteur, pas de producteur sans un projet qui entre dans leur grilles éditoriales… Les producteurs reproduisent à l’infini des recettes commerciales et il est presque impossible de pouvoir faire un film d’auteur aujourd’hui sans traverser des dizaines d’années de soumission à ce système.

Hors en réalité la fabrication d’un film n’a jamais été aussi accessible, des moyens de prise de vue de qualité à des tarifs abordables se multiplient et les logiciels de montage, de VFX et d’étalonnage professionnels se retrouvent sur les ordinateurs privés à moindre coût.
Il est aujourd’hui moins coûteux en énergie et en temps de faire son film avec ses propres moyens, quitte à hypothéquer sa maison (true story) que de s’engouffrer dans le système classique de production.

Le vrai problème reste qu’une fois le film terminé, il ne sera jamais permis au grand public de le voir puisqu’il ne sera pas diffusé dans les salles de cinéma ni à télévision.

Il reste internet qui heureusement offre une vie à ces films, une vie toutefois limitée et assez médiocre car ils se retrouvent perdus dans la concurrence de l’offre vidéo allant du tutorial cuisine aux vidéos de chats, le « temps de cerveau disponible » de l’internaute est saturé et le rend inapte à s’ouvrir au propos souvent complexe, poétique, personnel qui prends son temps dans certains films autoproduit.

Le projet du Cinémabrut est d’offrir un espace de diffusion de qualité aux films autoproduits, de les rassembler afin de créer une communauté, de les promouvoir, qu’ils soient des long-métrages, des courts, des documentaires, de l’animation, des films expérimentaux, musicaux… par l’organisation d’un festival annuel et de multiples projections partout où ce sera possible, de créer un réseau solide dans l’objectif d’inventer une passerelle entre eux et le public.