Hirondelle

Anaïs Girard-Blanc, Jany Kasmi - France - 6mn

Séléction : 2017 - Brut d’Or du court-métrage

Hirondelle a une vie passionnante : elle distribue des tracts de réduction pour aspirateur. Mais elle en a marre de ce métier pourri. Un passant accepte le prospectus. C’est la goutte de trop : Hirondelle explose, et nous plonge directement dans la tranche de vie la plus électrique et hystérique possible. Adjani n’a qu’a bien se tenir. Complètement fou !

Entrevue avec Anaïs Girard Blanc

Nous sommes des anciens étudiants de l’ESAV (école nationale supérieure d’audiovisuel de Toulouse), et nous avons co réalisé ce court-métrage dans le cadre d‘un exercice, en partenariat avec l’atelier volant du Théâtre National de Toulouse.  Nous avons tiré au sort pour choisir les comédiens. Et nous sommes tombées sur Malou, l’actrice du film. Donc l’actrice était imposée (et nous fumes très content!). Avec Jany, nous étions dans une période où nous n’avions pas envie de chercher un sens à notre écriture, ni un message caché, ni de surinterprétation. On s’est dit « on veut que ça pète ». Et dès le début. Alors nous avons travaillé avec l’actrice sur l’énergie du personnage.

Nous n’avons pas eu besoin de de financement pour ce film, une petit régie pique nique et bière (l’alcool, c’est ce qui coute toujours le plus cher sur les tournages bénévoles ! ).

Comme nous étions dans une période « d’envie de se détendre », on s’est dit qu’on allait filmer ça en une semaine. A raison de 2 à 4 heures par jour, pour ne fatiguer personne. Ce qui est plutôt chouette car on s’est bien marré, on n’était pas pressé, l’actrice a pu garder son punch, et nous avons pu boire du punch (et des bières!).

Nous avons dit des gros mots un peu partout (enfin l’actrice, pas nous!), notamment dans un magasin bio. Au bout de plusieurs « enfoirés » dans une tirade et autres mots pouvant choquer certaines personnes, les clients du magasin ont pris peur. La gérante s’est empressée de faire partir tout le monde et de bloquer le magasin le temps de quelques prises. Un tournage détendue, avec un p’tit fond de ras-le-bol qu’à pu incarner l’actrice dans son personnage d’Hirondelle. Hirondelle hiron dellehiron délirons…

Le film n’est malheureusement pas en ligne, mais vous prendrez bien un petit extrait pour la route…

Laisser un commentaire